Le voyage d’étude 2024 à Bruxelles: le troisième jour !

Pour la version 2024 de notre voyage d’étude nous sommes basé·es à Bruxelles, afin d’aller rencontrer les partenaires et les institutions médico-sociales en Belgique. L’équipe encadrante est composée par Ruggero Iori, Pascal Fugier, Maïté Juan et Anaïs Martin (de l’EPSS). Le texte du jour est rédigé par Morgane Guedou, Nawel Krawezyc, Yohannes Martin (M2 EPDIS)

La journée de mercredi s’est déroulée sous un climat plutôt clément après deux premiers jours abondamment pluvieux. Une nouvelle fois, la journée a été ponctuée de nombreuses rencontres. Tout d’abord, une grosse partie de la promotion ainsi que l’équipe éducative ont été accueillis au Service Social Juif.

Le coordinateur de la structure nous a fait une brève et riche présentation historique du SSJ. En effet, ce service est né dans l’après-guerre à destination des populations juives qui souffraient de traumatismes liés au drame de la Shoah. Soutenu par des fonds américains, le SSJ a permis à des personnes en grande souffrance de se reconstruire au niveau physique, économique et moral. Chemin faisant, le SSJ s’est peu à peu professionnalisé et s’est tourné vers des financeurs publics de l’action sociale belge. Il est aujourd’hui ouvert à tout professionnel et tout usager, quant à la dimension religieuse elle a quasiment disparue, selon son coordinateur, hormis une activité spécifique.

Ensuite, dans le même cadre, nous avons rencontré John Cultiaux qui est à la fois chercheur en sociologie et intervenant dans des établissements socio-sanitaires. Durant cette rencontre John nous a présenté son organisation ORCHIS (organisations changements et innovations sociales) qui intervient dans le secteur non-marchand notamment dans le champ du Handicap, de l’insertion, du logement entre autres. Cette organisation mène des projets de recherche-action en employant la méthode du co-développement issue de la tradition canadienne. Celle-ci vise à croiser les regards de manière horizontale mais aussi verticale dans un « moment carrefour » : l’idée est que les acteurs d’une structure identifient un problème et en produisent une analyse eux-mêmes. Selon cet intervenant « il faut passer de la plainte à l’analyse » avant que l’intervenant crée les conditions d’un espace de rencontre avec les équipes encadrantes. La finalité de ce processus se situe dans la production de changements organisationnels au sein de la structure.

En parallèle de ce temps, un groupe d’étudiants est allée rencontrer Antoine Sauvage, délégué de la Maison de justice, Myrtille Peyre, assistante de justice, et Anne Vauthierde l’administration centrale. Ces professionnel·les ont présenté les missions principales des MDJ de la région Bruxelles Wallonie autour de la réalisation de rapports (enquêtes sociales, rapports d’information succincts, etc.) et la mise en œuvre de mesures de suivi et de médiation entre les victimes et les auteurs de violence intra-familiale notamment sous la forme de « justice restauratrice ».

Par la suite, le temps du déjeuner a été consacré à la rencontre avec Isabelle Seret, sociologue clinicienne et auparavant journaliste, membre du groupe « Retissons des liens » qui travaille à partir d’une approche de « justice restauratrice ». Ces deux champs d’action sont le terrorisme et la violence intra-familiale dans lesquels la sociologue travaille méthodiquement à partir des récits de vie et la détection des failles institutionnelles.  Dans son parcours elle a été amenée à accompagner les familles des victimes de l’attentat de Toulouse et de Bruxelles mais aussi les familles des auteur·es de ces actes, ces derniers qu’elle accompagne aussi.

Après des moments de travail partagé, nous avons clôturé la journée au QG afin d’effectuer le bilan quotidien et organiser la journée qui suit autour d’un apéro dînatoire.



Citer ce billet
Ruggero Iori (2024, 15 mars). Le voyage d’étude 2024 à Bruxelles: le troisième jour ! Master EPDIS. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w0yd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search