Normes APA pour la biblio

La bibliographie indique les références des documents utilisés par l’étudiant(e) et uniquement ceux-ci. Ces références doivent être classées par ordre alphabétique.

Différentes normes existent, cependant nous utiliseront la norme APA, qui est la référence mondiale actuellement.

Formes générales des références bibliographiques (insérées dans la bibliographie située après la conclusion de votre écrit)

Pour un livre

Cottin-Marx, S. (2019). Sociologie du monde associatif. La Découverte.

Pour un livre collectif

Vandevelde-Rougale, A. et Fugier, P. (dir.) (2020). Dictionnaire de sociologie clinique. Erès.

Pour un livre réédité

Freud, S. (1927). L’avenir d’une illusion. PUF (1980).

Pour un chapitre de livre

Saint Martin (de), C. (2016). Children In Specialised Classes in Primary School: Between Integration and Inclusion. Dans J. Deppeler & D. Zay (dir.). Inclusion Through Shared Education (p.125-140). Deep University Press.

Pour un article dans une revue en format papier

Iori, R. (2021). L’« intensité » du curriculum en service social : un apprentissage en tension entre standardisation scolaire et qualification professionnelle. Revue Française de Pédagogie, 209, 29-41.

Pour un article dans une revue en ligne

Dufournet-Coestier, V. et Monceau, G. (2019). Scolariser les enfants en tentant de contrôler les parents. Le cas des enfants du voyage en France. Sociétés et jeunesses en difficulté, 22. En ligne : https://journals.openedition.org/sejed/9626 .Consulté le 10 avril 2022.

Pour une communication publiée dans des actes en format papier (colloque, séminaire, conférence) :

Cf. « Pour un chapitre de livre »

Pour une communication publiée dans des actes en ligne (colloque, séminaire, conférence) :

Robbes, B. (2019).  Co-produire des savoirs sur les conflits dans les classes. Quels savoirs ? Dans quels domaines ? Quelle validité ? Actes du colloque AREF 2019 (p.171-179). En ligne : https://aref2019.sciencesconf.org/data/pages/2021.04.12_Actes_AREF_2020.pdf . Consulté le 10 avril 2022.

Pour une thèse

Rougerie, C. (2015). L’accueil : un analyseur des implications professionnelles en travail social : Recherche socio-clinique en CCAS (Centre Communal d’Action Sociale). Thèse de doctorat en sciences de l’éducation. Université de Cergy-Pontoise.

Principes de base des références bibliographiques indiquées dans la bibliographie située à la fin de votre écrit

La liste doit contenir toutes les références citées dans le texte et seulement celles-ci, classées dans l’ordre alphabétique des noms d’auteurs et sans aucune sous-rubrique. En ce sens, elle se distingue d’une bibliographie qui propose au lecteur des références supplémentaires.

Pour les noms d’auteurs comportant un préfixe, la première lettre du préfixe est considérée (par exemple c’est le « d » de l’auteur De Gaulejac qui doit être considéré pour placer par ordre alphabétique les publications de ce sociologue dans une bibliographie).

Les références d’un ou plusieurs mêmes auteurs sont ensuite listées par ordre croissant de l’année de publication.

Citations directes dans le texte courant

Le nom de l’auteur ainsi que l’année de publication sont indiqués entre parenthèses après la citation, ainsi que le numéro de page. Ni le prénom, ni les initiales ne sont indiqués.

Exemple : Comme nous le verrons plus loin, « le médium malléable désigne à la fois le matériau, la matière dans sa concrétude, et le thérapeute qui présente le médium » (Brun, 2016, p. 20) dans les groupes thérapeutiques à médiation.

Usage de l’abréviation latine ibid.

Lorsque plusieurs citations de la même référence se suivent, on indique (ibid.) au lieu de répéter la référence. Par exemple : Aux yeux de P. Bourdieu, il faut, en effet, récuser l’idée d’une « détermination directe par les conditions économiques et politiques » (Bourdieu ,1992, p. 92), il faut renoncer à « la mise en relation directe de l’époque et de l’œuvre, l’une et l’autre réduites à quelques propriétés schématiques, sélectionnées pour les besoins de la cause » (ibid., p. 286).

Se référer à plusieurs auteurs

Lorsque l’on fait référence à plusieurs auteurs, les noms de tous les auteurs sont en référence. Dans le cas où il y a plus de trois auteurs, on peut choisir de ne citer que le premier auteur suivi de « et al. », inspiré du latin qui signifie « et autres ».

Première possibilité : les quatre auteurs repèrent « quatre points nodaux [d’] un questionnement épistémologique nécessaire » (Blanchard-Laville, Chaussecourte, Hatchuel & Pechberty, 2005, p. 120) pour qui s’inscrit dans une approche clinique d’orientation psychanalytique.

Seconde possibilité : les quatre auteurs repèrent « quatre points nodaux [d’] un questionnement épistémologique nécessaire » (Blanchard-Laville et al., 2005, p. 120).

Citation directe à travers une source secondaire

Quand on cite une référence citée dans une autre référence :

Exemple : Certains auteurs rappellent que « la solution de problèmes d’arithmétique élémentaire n’a pas été beaucoup étudiée par les psychologues » (Vergnaud & Durand, 1976, cité par Rouchier, 1994, p. 150).

A noter que les deux références sont indiquées dans la liste des références bibliographiques situées à la fin de l’écrit.

Plusieurs références dans la même parenthèse

Les références sont listées par ordre alphabétique et par ordre chronologique croissant s’il s’agit du ou des mêmes auteurs.

Exemple 1 : Plusieurs études (Brown, 1992 ; Brown & Campione, 1990 ; Brown & Palincsar, 1982, 1989) montrent que…

Exemple 2 : Plusieurs études (Bourdieu, 1984 ; Bourdieu, 1987 ; Bourdieu et Wacquant, 1992) montrent que…

Références principales suivies d’une ou plusieurs références secondaires

Exemple : Le sens de cette relation ne semble pourtant pas clair (Wosnita & Frey, 1998 ; voir aussi Lens, 1994).

Se référer à plusieurs textes de même(s) auteur(s) et avec la même année de publication

Les suffixes a, b, c… sont accolés à l’année. Les suffixes sont assignés en considérant l’ordre d’apparition dans la liste des références.

Exemple : Tous les champs sociaux (éducatif, culturel, politique…) sont le terrain d’une lutte autour de l’acquisition des différentes formes de capitaux (Bourdieu, 1997a), chaque champ étant « l’institutionnalisation d’un point de vue dans les choses et dans les habitus » (Bourdieu, 1997b, p. 144).

L’auteur est un groupe (institution, association…)

Lors de la première référence, le nom du groupe est indiqué en entier, suivi de l’acronyme officiel entre crochets.

Exemple : Les données pour la Suisse (Bundesamt für Statistik [BFS], 1995) indiquent que….

Aux références subséquentes, seul l’acronyme est indiqué (à moins que la distance de rappel soit trop importante pour permettre au lecteur de repérer le nom du groupe).

Exemple : En considérant les données antérieures (BFS, 1985), l’on constate que….

Référence à une traduction

L’année de publication de l’original traduit et celle de la traduction sont indiquées entre parenthèses, séparées par /.

Exemple : Berger et Luckmann (1968/1986)

Si l’année de l’original est inconnue, on précise qu’il s’agit de la traduction publiée telle année qui est utilisée.

Exemple : Berger et Luckmann (trad. 1986)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.