De l’intérêt d’une formation hybride entre universités et centres de formation au travail social

[Par Pascal Fugier] Dans le cadre du voyage d’études en Belgique réalisé début mars avec les étudiants du master 2 EPDIS, nous avons pu bénéficier de temps d’échanges et de réflexion collective avec deux formations équivalentes.

Dans le cadre du voyage d’études en Belgique réalisé début mars avec les étudiants du master 2 EPDIS, nous avons pu bénéficier de temps d’échanges et de réflexion collective avec deux formations équivalentes, des master en ingénierie et actions sociales (MIAS) au sein de deux Hautes Ecoles : la Haute École Bruxelles-Brabant (HE2B – IESSID) et la Haute Ecole en Hainaut – HEPH-Condorcet. L’occasion d’aborder notamment la complexité grandissante à laquelle doivent faire face les cadres du secteur, supposant de grandes capacités d’expertise, d’adaptation et d’innovation, qu’il s’agit d’enraciner, d’intérioriser sous la forme de dispositions réflexives, durables et transférables.

C’est sur ce point, entre autre, que le partenariat entre EFTS et universités en France dans la formation des travailleurs sociaux et cadres prend sens. En effet, les compétences acquises par des cadres en formation, à travers l’adoption d’une démarche de recherche et l’appropriation de savoirs académiques croisés aux savoirs expérientiels peuvent se révéler déterminantes. Or, plutôt qu’une substitution de la formation universitaire à la formation professionnelle qualifiante délivrée par les EFTS, il s’agit de faire des deux partenaires « un binôme de choc », croisant leurs savoirs et expertises respectifs. C’est ce pari qu’essaie de relever depuis plusieurs années le double cursus CAFERUIS-M1 EPDIS, à travers un partenariat dynamique entre l’Ecole Pratique de Service Social (https://epss.fr/) et l’INSPE de l’académie de Versailles, tous deux établissements composantes de CY Cergy Paris Université. Pourvu que ça dure!



Citer ce billet
pascalfugier (2022, 17 mars). De l’intérêt d’une formation hybride entre universités et centres de formation au travail social. Master EPDIS. Consulté le 4 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ofvy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search