UE9 – S’initier à la recherche dans le champ social et éducatif

L’unité d’enseignement 9 – s’initier à la recherche dans le champ social et éducatif – comprend quatre EC:

EC91 : Séminaire de recherche et méthodologie 1 (Pascal Fugier, Simon Cottin-Marx, Virginie Dufournier-Coestier, Maïté Juan)

  • Approfondir ses connaissances en méthodologie de la recherche en sciences sociales
  • Maîtriser la méthodologie en sciences sociales: quantitative et qualitative
  • Discuter des démarches et des résultats de recherche au sein de la communauté scientifique

    Les séances du premier séminaire de méthodologie (1) approfondissent les connaissances acquises en M1 EPDIS sur les concepts et méthodes de recherche en sciences sociales (recueil et analyse de données, revue de littérature, problématisation, analyse réflexive de la posture de chercheur et praticien-chercheur…). Des séances présentent des résultats de recherches menées dans les secteurs éducatif, social et sanitaire. Elles permettent surtout d’évoquer certaines « coulisses » de ces recherches, abouties ou en cours. L’occasion de discuter de quelques « ficelles du métier » et de l’expérience concrète de la pratique de recherche, dans ses modalités et effets attendus autant qu’inattendus. Il s’agit à la fois de donner les bases de la méthodologie scientifique ainsi que d’expliciter le « travail réel » de recherche, avec ses difficultés et les stratégies mises en place face aux épreuves que constituent la délimitation de la problématique, l’établissement d’un état de la question (revue de littérature), l’accès au terrain de recherche, la mise en place d’un dispositif méthodologique, l’analyse des données ou encore l’établissement des résultats de recherche et la rédaction du mémoire.

EC92 : Séminaire de recherche et méthodologie 2 (dimension européenne) coord: Ruggero Iori

  • Approfondir ses connaissances en méthodologie de la recherche en sciences sociales.
  • Acquérir des repères empiriques et théoriques pour effectuer une approche comparée internationale sur l’intervention sociale et socio-éducative.
  • Discuter des démarches et des résultats de recherche au sein de la communauté scientifique

    Tout comme le séminaire de recherche et de méthodologie 1, ce séminaire vise à approfondir les connaissances acquises en M1 sur les méthodes de recherche en sciences sociales. Mais il vise aussi à familiariser les étudiants avec des recherches menées en sciences sociales sur l’intervention sociale ou socio-éducative mobilisant une dimension européenne ou internationale (Belgique, Brésil, Canada, Italie…). Certaines séances sont menées à partir de l’intervention d’un chercheur en présence ou en visio-conférence. Elles peuvent être l’objet d’une co-construction avec les étudiants, à partir des problématiques qu’ils souhaitent approfondir, et en mobilisant éventuellement leurs propres réseaux de connaissance international.

EC93 : Réalisation du mémoire et soutenance (tuteurs)

Le mémoire de recherche est un document écrit qui doit faire entre 50 et 70 pages (y compris la bibliographie mais hors annexes). Il comporte une problématique (rend compte d’une problématisation), une réflexion théorique, une enquête de terrain originale pouvant s’inspirer des réflexions issues des pratiques professionnelles, des « terrains » professionnels et reposant sur une analyse des données recueillies.
La réalisation du mémoire s’effectue dans le cadre d’un travail individuel. Ce travail peut inclure, prolonger ou s’inspirer des travaux menés dans le cadre d’autres unités d’enseignement (sur l’intervention sociale en Europe et à l’international ; le développement, le pilotage et les stratégies conçus et mis en œuvre au sein d’ESSMS, la posture et le positionnement des professionnels). Le mémoire intègre :

  • L’élaboration d’un questionnement de recherche, par lequel l’étudiant précise ce qu’il cherche à (mieux) comprendre, expliquer, saisir. Questionnement qui est l’objet d’une problématisation (re)construite progressivement au fur et à mesure de l’avancement de son travail de recherche.
  • Une recherche bibliographique et une réflexion théorique, que l’étudiant mène en effectuant notamment un état de la question. Sans prétendre à aucune exhaustivité, il s’agit de présenter et discuter des recherches qui traitent de son objet d’étude et de rendre compte des lectures sur lesquelles on s’appuie dans la construction de sa réflexion (définition de « concepts clés », formulation d’hypothèses et pistes de recherche…).
  • L’élaboration et la réalisation d’une enquête de terrain, qui suppose de clarifier sa méthodologie d’enquête (comment j’effectue ma recherche, à partir de quels outils de collecte de données, en adoptant quelle posture de recherche… ?).
  • L’analyse des données recueillies en lien avec sa problématique et d’où se dégagent certains résultats de recherche (qu’est-ce que ce travail de recherche m’apprend et me permet de mieux comprendre ?).
  • Il est attendu que la réflexion menée par l’étudiant implique (sans nécessairement s’y restreindre) les fonctions d’encadrement, de coordination, de pilotage, de développement, d’expertise ou encore de formation exercées dans les services et établissements des secteurs éducatif, social ou sanitaire.
  • Le mémoire peut éventuellement comprendre, en conclusion, certaines pistes de préconisation ou recommandations qui se dégagent à l’issue du travail de recherche mené par l’étudiant.

EC94 : Accompagnement à l’écriture universitaire, coord.: Dominique Samson

  • Analyser ses pratiques d’écriture en prenant en compte les rapports aux commandes d’écriture, aux lecteurs et à la temporalité
  • Appréhender les particularités de l’écriture universitaire
  • Expérimenter la dimension processuelle de l’écriture

    12h d’atelier d’écriture universitaire sont proposés aux étudiants . L’atelier repose sur une approche de l’écriture posée comme une pratique dont nous avons tous une certaine expérience. Et pourtant le sentiment de ne pas savoir comment “s’y prendre” est une constante…. Au fil des 4 séances, il s’agira de repérer ses manières de faire (et/ou de ne pas faire) afin de mettre en place des dispositifs et des méthodes permettant de « mener à bout » un écrit long et impliquant en suivant un calendrier imposé.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search